5 bonnes pratiques pour réussir votre campagne emailing

1.Soyez pertinent : ciblez vos destinataires, segmentez votre base.

Le temps des envois d’e-mails en masse est révolu. Inondés de mails, nous sommes tous victimes d’infobésité. Tenez compte de ce contexte et profitez-en pour segmenter votre base de prospects et de clients afin d’être pertinent dans vos messages et vos offres en les personnalisant le plus possible.

- À un prospect froid (non-engagé, non-ouvreur de vos mails) : une prime gratuite (guide, échantillon, …) - À un prospect chaud (déjà répondant, ouvreur d’un de vos mails) : une offre de bienvenue. - À un client occasionnel : une newsletter d’informations utiles. - À un client fidèle : un avantage exclusif ou une prime s’il vous présente un nouveau client (parrainage).

2.Travaillez particulièrement les lignes de sujet

2 secondes pour convaincre : voilà un constat qui invite à travailler la concision et l’attractivité de votre contenu.

Tout se joue dès la ligne de sujet. Pourquoi donne-t-elle envie d’ouvrir le mail ? Quel que soit votre message, votre e-mail doit rendre service. Valorisez un bénéfice clair et facile à obtenir, du type : « 3 clés pour réussir à … » ou « 2 minutes qui peuvent vous faire gagner des heures… » A éviter : toutes les grosses ficelles de la réclame : « offre exceptionnelle», « gratuit pour vous », « découverte extraordinaire », « remboursement garanti », « urgent, à saisir » etc. ils sont détectés par les systèmes anti-spam et votre mail sera black-listé.

3- N’oubliez pas le reste de votre e-mail !

Intégrez des visuels impactants, des liens vers des vidéos qui créent plus d’intérêt qu’un texte seul. Attention : proscrivez l’utilisation d’une seule grande image : les messageries, par défaut, ne les affichent pas et les filtres anti-spam, ne sachant pas les lire, black-listent votre e-mail.

4-Soyez vigilant sur les résultats.

Mesurez l’efficacité de vos actions… et sachez rectifier le tir en cas de problème. Les logiciels d’envois groupés d’e-mails vous permettent de savoir qui a ouvert votre mail et qui a cliqué. Si un de vos e-mails obtient des taux inférieurs à la moyenne, il est temps de réagir : comparez votre message et votre mise en page par rapport à des messages qui ont été plus performants. Vous pourrez trouver ainsi des formules plus accrocheuses.

5-Utilisez les outils pour automatiser vos envois.

De tout ce qui précède, il ressort que plutôt que d’envoyer des mails ponctuellement, il est préférable de favoriser les interactions avec vos clients et gérer une relation dans la durée. Une fois que vous avez conçu vos messages, vous les planifiez et ces outils vont gérer automatiquement leur diffusion.

#emailings

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square